Fausse carte de séjour

tech.78 2 Messages postés dimanche 17 septembre 2017Date d'inscription 17 septembre 2017 Dernière intervention - 17 sept. 2017 à 04:24 - Dernière réponse :  tech.78
- 21 sept. 2017 à 02:18
Bonjour,
Après plus de 5ans de vie commune est deux enfants. J'ai trouvé une fausse carte de séjour de mon ex-concubin. Je me pose la question Avec qui j'ai vécu réellement? Dois-je dénoncer ? Pouvez-vous m'aider ?
Merci
Afficher la suite 

6 réponses

Répondre au sujet
0
Utile
2
Bonjour

Il n'y a aucune obligation de le dénoncer, vous n'avez pas contribué à sa fabrication ni à son utilisation, et personne ne sait que vous détenez cette carte qui est à détruire.

Au bout de 5 ans, et 2 enfants, je pense que vous connaissez votre compagnon mieux que quiconque sur un forum, que vous n'ignoriez pas sa situation lorsque vous l'avez connu, que peut-être même vous avez contribué à sa régularisation.
Je pense que vous êtes à être même de prendre votre décision toute seule et d'estimer les conséquences que cela peut avoir si jamais il était condamné à la prison ferme et à une interdiction de territoire, vis à vis de vos enfants, si depuis cet épisode il est régularisé et se comporte normalement comme un père, même si vous êtes séparés.

Cdt
choubaka 37203 Messages postés jeudi 4 avril 2002Date d'inscriptionModérateurStatut 21 février 2018 Dernière intervention - 17 sept. 2017 à 17:50
bonsoir

On ne peut pas dire que vous soyez impartial, vu le manque d'objectivité de votre intervention.

Il est clair que tech.78 se doit de réagir. Il vaut mieux attendre les conseils de nos membres beaucoup plus expérimentés.
Ben > choubaka 37203 Messages postés jeudi 4 avril 2002Date d'inscriptionModérateurStatut 21 février 2018 Dernière intervention - 17 sept. 2017 à 18:09
Choubaka bonsoir,

Avez -vous lu quelque part à l'heure où était posée la question, quelques éléments permettant d'affirmer qu'elle doit réagir de suite ?

Ma réponse est neutre contrairement à ce que vous pensez.
Pensez-vous que je lui dirais de ne pas réagir si elle avait fait allusion à des faits de violence, tels qu'elle vient de le décrire ?
Je pense qu'elle a très bien compris le sens de mon intervention, quand je lui dis s'il se comporte comme un père normal, puisqu'elle vient de répondre avec plus de détails et que je lui parle de condamnations pénales, ce n'est pas pour faire joli...

Et je suis encore le seul à lui avoir répondu.

Cdt
Commenter la réponse de Ben
tech.78 2 Messages postés dimanche 17 septembre 2017Date d'inscription 17 septembre 2017 Dernière intervention - 17 sept. 2017 à 17:44
0
Utile
1
Merci de votre réponse. Aujourd'hui cet homme me fait peur. Nous passons devons le JAF. Et beaucoup de peur avec tous les épisodes de nos vies pendant ces années ensemble. Il à était entendu au tribunal pour différentes affaires (trafique cb, fiche de paie, violence conjugal sur son ex femme, trafique international de contre façons, ect ect ect...) Il a toujours su sortir de cela. Ca violence m'a aussi était soumise deux fois de suites.
J'ai vraiment l'impression d'être perdu. Je sais que dire ces choses sur le site n'es pas correct. Mais aujourd'hui j'ai besoin de plusieurs conseil afin de bien repartir sue de bonne basse avec mes enfants.
Cordialement
celestedu35 3173 Messages postés mardi 6 juin 2017Date d'inscription 21 février 2018 Dernière intervention - 17 sept. 2017 à 17:47
bonjour : Ca violence m'a aussi était soumise deux fois de suites : vous avez porté plainte ?.
Commenter la réponse de tech.78
0
Utile
Bonsoir celestedu35. Suite à votre réponse je n'ai pas porté plainte mais pour la deuxième violences conjugal j'ai porté un PVBlanc.
J'ai pris la décision de dénoncer cet homme avec qui j'ai vécu et aimé. Aujourd'hui il ne porte aucune importance à nos enfants n'y coup de file ou autre. Et avec tout cela c'est lui qui ce positionne en victime à vouloir passer devant le JAF. Ne sachant pas que j'ai bcp de preuve à son encontre.
Je vous remercie tous de vos réponses.
Commenter la réponse de tech.78
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une