Prix garage "handicapé" dans une résidence

joe06140 - 16 sept. 2017 à 17:54 - Dernière réponse :  joe06140
- 17 sept. 2017 à 11:20
Bonjour,
je viens d'acheter un appartement dans une résidence neuve. il ne reste en vente qu'un seul garage fermé aux normes "handicapé". Ma question est:
• est-il normal que le promoteur vende 5000 € de plus ce type de garage par rapport aux autres sous prétexte qu'il est plus grand ?
Afficher la suite 

4 réponses

Répondre au sujet
+2
Utile
2
Bonjour,

ça ne paraît pas extra ordinaire en tout cas. Il est certain que ça coûte plus cher.

Et vu comment les garages sont étroits dans les copropriétés, je crois que, du moins, si c'est vous l'utilisateur, vous serez bien plus à l'aise et vous aurez plus de place, et vous ne le regretterez pas.
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
djivi38 15406 Messages postés dimanche 12 avril 2015Date d'inscription 22 février 2018 Dernière intervention - 16 sept. 2017 à 20:44
bonjour,

"il ne reste en vente qu'un seul garage fermé aux normes "handicapé""
... et réservé à une personne à mobilité réduite. L'êtes-vous ?

Il est + cher parce qu'il est + grand c'est sûr, mais la porte du garage est plus grande aussi et a dû être achetée à l'unité, alors que toutes les autres portes, aux mêmes dimensions, ont été achetées "en groupe" et par conséquent, avec des prix "de groupe".

Cdt.
joe06140 > djivi38 15406 Messages postés dimanche 12 avril 2015Date d'inscription 22 février 2018 Dernière intervention - 17 sept. 2017 à 11:20
Bjr
Je m'apercois que je n'ai pas précisé dans ma question: je suis effectivement en fauteuil. C'est la double ou la triple peine, perte de mobilité , de boulot, et tout est plus cher . C'est bien cool !
Commenter la réponse de lLaurent
relou 4965 Messages postés samedi 22 décembre 2012Date d'inscription 22 février 2018 Dernière intervention - 17 sept. 2017 à 10:53
+1
Utile
bonjour
Les prix sont libres ! A vous de negocier si le promoteur est réceptif à vos arguments .
Commenter la réponse de relou
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une