Quitter CDI pour départ à l'étranger et chômage

FanyHolly83 2 Messages postés samedi 16 septembre 2017Date d'inscription 18 septembre 2017 Dernière intervention - 16 sept. 2017 à 12:08 - Dernière réponse : mike0638 491 Messages postés dimanche 31 janvier 2010Date d'inscription 1 février 2018 Dernière intervention
- 19 sept. 2017 à 10:28
Bonjour,
Je parcoure le web depuis plus d'un mois pour trouver une solution à ma situation particulière.
Je souhaite suivre mon conjoint à l'étranger.
Je suis actuellement en CDI et je suis presque sûre que mon employeur va refuser la rupture conventionnelle ( il a déjà dit non à d'autres personnes).
J'essaie donc de trouver une solution pour toucher le chomage à mon retour après cette année à l'étranger. C'est ce qui m'angoisse le plus en ce moment.
Voici les options auxquelles j'ai pensé :
1) Démission légitime pour suivre mon conjoint. Le soucis c'est que je ne pourrais pas justifier à Pôle emploi que mon conjoint a un contrat de travail à l'étranger avant notre départ. Il est dans la restauration, il va donc trouver rapidement, mais je ne pense pas que ça puisse justifier ma démission
2) Abandon de poste, mais j'ai peur que le licienciement ne se fasse pas tout de suite et je ne veux pas que ça reste dans mon dossier
3) licenciement pour faute de grave mais c'est pareil il faut que je vois ça avec mon employeur si c'est encore partir sur une note négative
3) A mon retour, est ce que je peux faire un petit cdd ou une mission d'intérim ce qui permettrait de récupérer tous mes droits cumulés.
J'attends donc vos conseils
Merci d'avance
Afficher la suite 

3 réponses

Répondre au sujet
mike0638 491 Messages postés dimanche 31 janvier 2010Date d'inscription 1 février 2018 Dernière intervention - Modifié par mike0638 le 16/09/2017 à 18:17
0
Utile
Bonjour,

vous avez déjà répondu vous même aux 3 premiers points..
4- A mon retour, est ce que je peux faire un petit cdd ou une mission d'intérim ce qui permettrait de récupérer tous mes droits cumulés.
Pour annuler les effets d'une démission non légitime, vous devez retravailler 91 jours calendaires (3 mois) ou 455 heures... mais vous ne récupérez pas tous vos droits vu que dans les 28 mois précédant la dernière fin du contrat de travail, (celui au retour de l'étranger), il vous manquera une année d'affiliation à l'assurance chômage... sachant que 1 jour cotisé égale un jour indemnisé. (je suppose que vous avez moins de 50 ans).

Cordialement
Commenter la réponse de mike0638
FanyHolly83 2 Messages postés samedi 16 septembre 2017Date d'inscription 18 septembre 2017 Dernière intervention - 18 sept. 2017 à 19:42
0
Utile
Bonjour,
Du coup que me conseillez vous comme option ?
Merci pour votre réponse
Commenter la réponse de FanyHolly83
mike0638 491 Messages postés dimanche 31 janvier 2010Date d'inscription 1 février 2018 Dernière intervention - 19 sept. 2017 à 10:28
-1
Utile
Personnellement, je choisirais la moins mauvaise... vu que votre conjoint n'aura pas de problèmes pour trouver rapidement un emploi, qu'il parte en premier et je différerais mon départ de quelques jours, voire du temps nécessaire à l'obtention de son contrat de travail.
Vous conservez ainsi la totalité de vos droits au retour, même au delà d'une année si vous décidez de prolonger votre expatriation.
Commenter la réponse de mike0638
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une