Canalisation

titinow 1 Messages postés jeudi 14 septembre 2017Date d'inscription 14 septembre 2017 Dernière intervention - 14 sept. 2017 à 14:13 - Dernière réponse : gt.55 4187 Messages postés lundi 9 mai 2016Date d'inscriptionContributeurStatut 21 février 2018 Dernière intervention
- 14 sept. 2017 à 14:27
Bonjour,

Je suis propriétaire d'une maison individuelle en centre-ville, le service agglomération de la mairie à poser des poubelles enterrés à 5 m de chez moi. Depuis ma locataire actuelle à les canalisations qui remontent dans les sanitaires très fréquement. Il n'y a pas de regard installé dehors du coup Veolia ne veut pas intervenir pour déboucher les canalisations. Nous pensons vraiment qu il y a un soucis avec les poubelles(aucun problème avec l'ancienne locataire avant leur pose ,présence branchage dans les sanitaires...) la mairie à lancer un dossier pour faire regarder mais ça prend du temps. En attendant les toilettes et la douche débordent de brin ce qui n'est vraiment pas agréable pour la locataire ni pour mes mur qui sont en train de ce dégrader. En attendant je me pose les questions suivantes:
Qui doit effectuer la pose du regard?
Qui doit payer le plombier pour déboucher les canalisations?
En vous remerciant d'avance
Afficher la suite 

1 réponse

Répondre au sujet
gt.55 4187 Messages postés lundi 9 mai 2016Date d'inscriptionContributeurStatut 21 février 2018 Dernière intervention - 14 sept. 2017 à 14:27
0
Utile
Bonjour,

Si l'évacuation de votre habitation n'est pas en cause mais que c'est bien celle de la rue qui est obstruée, vous ne pourrez malheureusement rien faire !

Vous dites que la mairie s'est saisie du dossier, il faut attendre que cela aboutisse...

En attendant, si cela vous cause des dégradations, vous devez déclarer ce sinistre auprès de votre assureur (si vous avez souscrit une assurance "propriétaire non habitant"), et/ou le faire déclarer par le locataire auprès de son assureur habitation.

Cdt.
Commenter la réponse de gt.55
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une