Saisie sur salaire, que devient-elle quand on passe en invalidit

chemsedine 18 Messages postés dimanche 23 novembre 2008Date d'inscription 6 septembre 2017 Dernière intervention - 3 sept. 2017 à 21:28 - Dernière réponse :  Bruno
- 14 sept. 2017 à 13:55
Bonjour,

J'ai une saisie sur salaire pour pension alimentaire.
Je suis actuellement en invalidité depuis le 1er septembre.
comment ça se passe au niveau de la saisie sur salaire?
sera t elle reconduite automatiquement sur ma pension d'invalidité?
Ou puis je essayer de négocier afin de ne plus être sujet à cette dernière et effectuer un virement permanent sur le compte en banque de mon ex femme?
merci pour votre aide...
Afficher la suite 

4 réponses

Répondre au sujet
sleepy00 11425 Messages postés mardi 31 juillet 2012Date d'inscription 22 février 2018 Dernière intervention - 3 sept. 2017 à 22:15
0
Utile
3
En théorie il faut que votre ex femme demande la nouvelle saisie auprès d'un huissier
vous pouvez donc négocier et payer directement
chemsedine 18 Messages postés dimanche 23 novembre 2008Date d'inscription 6 septembre 2017 Dernière intervention - 3 sept. 2017 à 22:43
le souci, c'est qu'aucune communication n'est possible avec elle...
y a t il un recours pour obtenir son rib afin que je puisse effectuer un virement permanent?
chemsedine 18 Messages postés dimanche 23 novembre 2008Date d'inscription 6 septembre 2017 Dernière intervention > chemsedine 18 Messages postés dimanche 23 novembre 2008Date d'inscription 6 septembre 2017 Dernière intervention - 6 sept. 2017 à 00:01
Up !!
Bruno > chemsedine 18 Messages postés dimanche 23 novembre 2008Date d'inscription 6 septembre 2017 Dernière intervention - 14 sept. 2017 à 13:55
Pour la pension alimentaire il éxiste une table de référence de la pension alimentaire 2015. Pour le minimum vital il est actuellement à 535€ pour payer une pension alimentaire il faut au minimum 700€. Bruno près de Angers
Commenter la réponse de sleepy00
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une