TUC et retraite

scarlulu - 22 août 2016 à 14:51 - Dernière réponse :  corinne
- 14 nov. 2017 à 18:40
Bonjour,

J'ai découvert ce jour que le TUC ne valide pas de trimestres, mais qu'il suffit de toucher 50 jours de chômage pour valider un trimestre, c'est juste écoeurant. C'est une info qui vient de m'être donnée par l'assurance retraite.

honteux
Afficher la suite 

4 réponses

Répondre au sujet
jee pee 21424 Messages postés mercredi 2 mai 2007Date d'inscriptionModérateurStatut 18 février 2018 Dernière intervention - 22 août 2016 à 14:59
0
Utile
3
Salut,

Pourtant dans ce texte https://www.senat.fr/questions/base/2009/qSEQ090106948.html , il est indiqué :

Comme tous les stagiaires de la formation professionnelle, ils (TUC) étaient ainsi assujettis à l'assurance vieillesse du régime général. En revanche, ils ne devaient pas être obligatoirement affiliés à un régime de retraite complémentaire, n'ayant pas la qualité de salariés et n'étant, de ce fait, pas visés par la loi du 29 décembre 1972 portant généralisation de la retraite complémentaire.

cdlt
Ok je vais leur adresser les revenus perçus car je pense qu ils ne les ont pas recus
PALVA > Scarlulu - 30 août 2017 à 17:00
Les TUC à eux seuls ne valident rien. Si vous avez été en TUC de janvier à décembre, l'année est perdue. En revanche, vous pouvez valider des trimestres dans la même année en fonction de ce qui a été fait avant ou après le contrat. En fonction des montants, il est par exemple possible de valider 4 trimestres pour l'année même en ayant fait 6 mois de TUC dans l'année.
La non validation automatique des trimestres des TUC est effectivement un total scandale. Il est inconcevable que des contrats proposés (avec forte pression) à des demandeurs d'emploi, contrats validés par l'ANPE et l'Etat, privent de leurs droits élémentaires les travailleurs au chômage.
En 2010, Jean-Paul Delevoye, aujourd'hui très proche de M. Macron, s'en était offusqué en tant que Médiateur de la République et avait même envoyé une proposition de loi au gouvernement en place.
Il n'y a que les courriers à répétitions, les démarches auprès des élus (députés, ministres...), des syndicats, et le militantisme des personnes concernées qui pourront changer les choses.
Malheureusement, les forces ne sont pas fédérées et j'ai l'impression que pas grand monde ne bouge.
Je fais ma part : j'écris depuis 15 ans maintenant.
corinne > PALVA - 14 nov. 2017 à 18:40
bonjour,,

avez vous un exemple de courrier ?
Commenter la réponse de jee pee
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une