Forfait satellis essentiel : votre avis [Fermé]

duchesse ianya 45 Messages postés mardi 17 novembre 2009Date d'inscription 27 février 2010 Dernière intervention - 22 déc. 2009 à 08:43 - Dernière réponse :  Germain
- 23 déc. 2009 à 10:27
Bonjour a tous :)

la caisse d'épargne me prélevé +- 7,85 euros par moi pour un forfait "cotis satellis essentiel plus"
sans trop savoir exactement se que comporte se produit mise a part quelques recherches sur le net

voila se que je pense que comporte se "package " :

Le Forfait Satellis Essentiel Comporte les Services suivants :
- Carte Bleue Visa
- Assurance Moyen de Paiement
- Service Opposition
- Eparfix, Relevé Multiproduit, Modification d'un ordre de virement permanent
- Frais annuels de gestion de découvert et 2€30 de franchise
- Frais de tenue de compte
- Abonnement au service de rémunération des 2500 premier € du compte courant à 0,5%


pour ma part je possède une visa éléctron , je ne possède pas de découvert
est'il possible de revoir le montant de ma mensualité si je ne possède pas les produits cité ??
ou c'est un pack est impossible de le modulé ?


MERCI A VOUS :)
Afficher la suite 

5 réponses

+11
Utile
Si vous n'avez pas de besoin spécifique, vous pouvez demander l'annulation de ce contrat et ne payer que votre carte électron.
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
duchesse ianya 45 Messages postés mardi 17 novembre 2009Date d'inscription 27 février 2010 Dernière intervention - 22 déc. 2009 à 11:45
+1
Utile
mais je perdrais toutes mes assurances alor ?? comme la perte de ma CB
+1
Utile
Ou vous payez pour une assurance ou non.
Vous ne pouvez pas avoir le beurre et l'argent du beurre...
duchesse ianya 45 Messages postés mardi 17 novembre 2009Date d'inscription 27 février 2010 Dernière intervention - 22 déc. 2009 à 19:55
0
Utile
il semble que l'on ne se comprend pas germain

merci

je lock
0
Utile
Posez votre question plus clairement dans ce cas SVP.
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une